Tout ce qui est à savoir sur le trek du Choquequirao

le trek du Choquequirao

Le trek du Choquequirao au Pérou : ce que vous devez savoir

 Le Pérou offre une multitude de possibilités aux amateurs de randonnée et de trek. Le trek du Choquequirao est notamment l’un des plus appréciés du pays. Choquequirao est une cité inca dans le sud du Pérou. Il présente tant de similitudes avec le célèbre Machu Picchu que ces deux cités sont dites « soeurs ». Il est à noter que seuls les adeptes de la marche peuvent y accéder. Ci-dessous, vous trouverez quelques points essentiels à considérer avant de faire le trek du Choquequirao.

 Rejoindre Choquequirao

Choquequirao se traduit littéralement par « le Berceau d’or ». Pour le rejoindre lors de votre voyage au Pérou (suivre ce lien pour en savoir davantage), rendez-vous dans le sud du Pays. Les ruines de l’ancienne cité inca se situent sur les hauts plateaux andins. Construit à la fin du 15e siècle (comme le Machu Picchu), le site n’a jamais été découvert par les conquistadors espagnols. Il constitue un exemple des plus fascinants en termes d’architecture inca.

Le trek du Choquequirao se trouve au-delà du fameux chemin de l’Inca. Vous allez devoir suivre un itinéraire à travers les montagnes andines pour pouvoir rejoindre cette ancienne cité. Il est à noter que certaines parties du site font encore l’objet de fouilles par les archéologues.

Le trek de Choquequirao en chiffres

Sauvage et isolé sont les termes qui décrivent le mieux le trek du Choquequirao. Depuis le temps où les randonneurs ont connu son existence, ses sentiers ne reçoivent que 5 000 trekkers par an. Pour vous donner une idée de ce que ce chiffre représente, sachez que c’est le nombre de randonneurs qui empruntent le chemin de l’Inca en un mois.

Ce trek peut être fait entre 4 et 5 jours, à moins que vous envisagiez de visiter les villages dans les alentours. En passant, des aventuriers combinent les visites du Choquequirao et du Machu Picchu, le tout au cours d’un parcours de 9 jours. Le village de Cachora est le point de départ. Environ 31 km le sépare de Choquequirao. Le chemin du retour aura la même distance. Vous parcourrez donc une distance totale de 62 km. Le chemin passe par des pentes raides sur des cols de montagne ainsi que des altitudes élevées. Le col le plus élevé se trouve à une altitude de 4 660 m. Ce trek requiert donc un bon niveau de condition physique.

Une aventure qui n’est pas faite pour les petites natures

Le trek du Choquequirao requiert plusieurs jours. Le col le plus élevé, et par lequel vous devez passer, est encore plus haut que le col de la Femme Morte (Warmi Wañusqa) sur le chemin de l’Inca. Cela fait 4 215 m d’altitude contre 4660 mètres d’altitude pour le trek de Choquequirao. Vous camperez pendant les nuits dans des tentes.

Heureusement que vous serez accompagné par un guide et une équipe qui pourra vous aider à monter votre tente et à préparer les repas. De plus, vous avez à votre disposition des chevaux pour alléger votre charge et vous soulager si vous avez besoin d’aide pour avancer sur le sentier. Chaque jour, vous devez vous attendre à 7 ou 10 heures de marche en montée et en descente, avec de petites pauses pour les collations et le déjeuner.

Ce que vous allez découvrir le long du sentier

En randonnant dans cette région isolée du Pérou, vous allez souvent rencontrer des oiseaux tels que les condors et les colibris. Mais aussi des papillons de toutes tailles et couleurs, ainsi que des orchidées sauvages aux formes et couleurs des plus étonnantes. Si vous avez de la chance, vous aurez aussi l’occasion d’apercevoir un ours à lunettes. Profitez également de votre passage pour observer les montagnes aux sommets enneigés et admirer les petits villages qui se trouvent près du sentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.